5 Fausses idées sur le ramonage

Pour bien s’occuper de sa cheminée, voici ce qu’il faut savoir.

Par Jacqueline Simoneau

01 Il n’est pas nécessaire de ramoner souvent si on utilise le foyer au bois occasionnellement

On recommande d’inspecter et de ramoner la cheminée chaque année, peut importe la fréquence d’utilisation.  » Le ramonage ne se limite pas au brossage du conduit de la cheminée pour retirer la créosote, sous-ligne Louis Chassée, président de l’entreprise  Le Pro du ramonage. Le ramoneur certifié inspectera l’état de l’appareil et de ses composants afin de repérer les bris. Il en profitera pour vérifier la présence d’infiltration d’eau, de corrosion, de fissures, de perforations, de nids d’oiseau, et plus encore. Il procédera à un nettoyage complet.  »  Attention: si vous faites de nombreuses flambées durant l’hiver, un ramonage annuel ne sera peut-être pas suffisant.  » Règle général, on ne devrait pas brûler plus de trois ou quatre cordes de bois avant de faire ramoner  », dit Louis Chassé.

02 Le ramonage se fait à l’automne

Le printemps est le meilleur moment pour effectuer le ramonage, car les dépôts sont encore secs et plus faciles à déloger. L’été, en raison de l’humidité, la créosote colle aux parois et devient plus tenace. En effectuant le ramonage au printemps, vous aurez également le temps d’effectuer les réparations nécessaire avant la saison froide. De plus, vous éliminerez les odeurs désagréables de créosote et vous éviterez la cohue de l’automne.

03 Pas besoin de faire ramoner souvent, mon bois est sec

Le bois sec produit aussi de la créosote. Bois sec ou pas, on fait ramoner tous les ans.

 

04 Les produits de ramonage vendus sur le marché éliminent la nécessité de faire ramoner

D’après Louis Chassé, ils sont complètements inutiles :  » Ils peuvent mettre les gens en danger en créant un faux sentiment de sécurité ! Ces produits ne détectent ni les problèmes structuraux, ni la corrosion, ni la créosote. Or, selon la sorte de créosote – poussiéreuse – cristallisée et vitrifiée -, les outils de nettoyage différeront.  »

05 Pas besoin d’aviser mon assureur habitation si j’augmente la quantité de bois que je brûle par année; il sait déjà que j’ai un foyer au bois car je lui ai dit il y a 4 ans

La tarification des assureurs est souvent en fonction du nombre de cordes brûlées. Donc, il est très important d’aviser votre assureur si vous décidez, l’an prochain, d’augmenter la quantité de bois de chauffage pour économiser sur le prix de votre chauffage électrique.